Dagboek Raphaël Waterschoot
la garde en 1830
Chasseurs éclaireurs
Bulletin officiel 680.jpg 242.4K
Vorige pagina | Volgende pagina
  Indexpagina of ga terug met de BACK-toets

Tous les grades sont électiIs.
L'institution est placée dans les attributions du ministre de
1' Intériéur.
En temps de guerre seulement les portions de gardes civiques
rnobilisées passent dans les attributions du Ministre de la guerre.

Le premier ban est destiné au maintien de l'inviolabilité du
territoir belge.
Le deuxième ban seconde l'armée dans ses opérations inté-
rieures et coopère á la defense des places de guerre. Il est em-
ployè de preférence dans la province à laqueile il appartient.
Larrière-ban (les mariés) est tonjours sédentaire.

La garde civique conserve le caractère essentiellement corm-
munal des anciennes milices. Les gardes s'habillent à leurs frais
ceux qui n'ont pas les moyens de s'équiper, jusqu'â concurrence
de 2 p. c. de la population, ils sont aux frais de la commune,
chargée en outre de pourvoir aux dèpenses d'adninistration et
du service intèrieur de la garde, etc.

B) LA GARDE EN 1831.
La garde civique lat élevée au rang des institutions fonda-
mentales de 1' Etat par la Constitution du 7 fêvrier 1831.
Des corps volontaires d'artilleurs, de cavaliers et de chasseurs
déjâ constitués sur plusieurs' points du pays, lorsque
parut 1'arrêté du 31 décernbre 1830, qui prévoyait, la formation
de corpsd'artillerie et de cavalerie, indépendamment de com-
pagnies d'infanterie, dans les gardes d"une certaine irnportance.

C) CHASSEURS-ÉCLAIREURS.
C'est ainsi que la garde bourgeoise, qui s'était organisée spon-
tanément à Bruxelles, au mois d'aout 1830, cornprenait une
compagnie de chasseurs qui prit une part active aux quatre
journées de sèptembre. Placée sous le commandement du mar-
quis de Chasteleer, cette troupe avait adopté comme uniforme
la blouse bleu avec liséré vert, le pantalon de drap marengo
avec bande vert clair, un bonnet de peau noire, en drap vert
pomme à la partie supérieure, avec floche aux couleurs natio-
nales et cornet en argent surmonté de la cocarde.
La petite tenue consistait en une redingote en drap vert forcé,
avec boutons et cornet en argent. Le chapeau, avec plume et

ruban vert avait uni des rebords retroussé, portant Ie cornet en
argent et la cocarde nationale.
Cette petite tenue fut portée également par les chasseurs francs
de Bruges, formés à la mëme époque.

Ces deux corps francs firent campagne et reçurent Ie nom
de chasseurs-éclaireurs par arrêté du 4 février 1831.
Les chasseurs de Bruxelles prirent part au combat de Lierre
ou Jenneval fut tué: entrainé par l'héroique porte-drapeu Le
Boeuf ils se couvrireont de gloire  à l'attaque du pont Waelhem.
et eurent leur drapeau déchiré par la mitraille. Ils participèrent
ensuite à l''attaque de Berchem ou fut blessé à mort le glorieux
comte Fréderic de Mérode qui avait abandonné femme, enfants
de fortune pour servir son pays

Un  détachemnt de Bruxelles assista aussi au blocus de Maestricht et prit une part remarquable à l'importatnt combat de Caster, le 19 janvier 1831.

La compagnie de Bruges .rétabli l'ordre gravement troublé
Sur les instiances de l'autorité militaire , elle forma en 1830, une section de l'artillerie attelée avec laquelle elle coula le 5 aout 1831 une cannoniére ennemie qui s'avancait per le Zwijn, pour détruire les écluses du Hazegras.
L'infanterie de la garde de Bruges prit également part à cette expédition. 

Les articles 8 ei, 23 du règlement (le cette compagnie, adopté
en assernblée générale, méritent d'être cités par l'analogie qu'ils présentent avec le réglement de l'ancien serment des Arbalétriers de Saint Georges de cette ville: les voici

ART 8. Avant d'être incorporés, les nouveaux membres
doiven prononcer le serment suivant : Je jure de ne jamais
abbandonner' mes chefs, de leur obéir en leurs qualités respec-
tives et de défendre jusqu'a. la mort  mes camerades au moment du danger.

 ART 23. La désertion est la fuite au moment du danger;
elle sera frappée d'infamie. Celui qui s'en rendra coupable
sera expulsé du corps et son action sera rendu publique.

Pendant plus d'une année, cette compagnie de volontaires
fiat journellemen sous les armes pour assurr l'ordre et la sécurité.
En récompense de ses services, le Gouvernement provisoire
lui remit tin drapeau ofiicieI brodé par les Dames de Bruges.
Ce drapeau a reçu une nouvelle consécration en 1905.